Mission Yakuza

Mission-Yakuza-One-Hour-Escape

Mission Yakuza

18,5/20

Mission Yakuza est l’un des escape game de One hour à Paris avec L’AbattoirLost Asylum et Very bad night.

Immersion
4,5/5
Cohérence
5/5
Game-master
4,5/5
Enigmes
4,5/5

Le scénario : Kinechi Shonida, célèbre parrain de la mafia japonaise à la tête d’un réseau mêlant trafic d’armes et de drogue est introuvable. L’inspecteur principal chargé de l’arrêter a été retrouvé mort dans une planque sordide. Le ministre de l’intérieur a besoin des meilleures recrues pour trouver Shonida avant qu’il ne s’enfuit au Japon. Incarnez une équipe de la police scientifique à la recherche d’indices au coeur d’un casse tête en milieu hostile.

Thème

Enquête

Difficulté

2/3

Prix moyen

22 à 50 €/joueur

Nombre de joueurs

2 à 5

Chez One hour, on ne sait jamais trop à quoi s’attendre… ni à qui se fier. Au fil des années, l’enseigne du onzième arrondissement de Paris a fait des aventures à rebondissements sa marque de fabrique. D’ailleurs, cet art de cultiver le mystère se remarque dès l’entrée de son deuxième local. Dans le hall d’accueil très sobre en apparence, rien ne laisse présager de ce qui vous attend.

À l’image de Lost Asylum et de l’Abattoir, ce qui surprend dans Mission Yakuza n’a pas forcément trait aux décors – tous très soignés et réussis – mais davantage aux coups de théâtre et retournements de situation. Ce sont eux qui donnent du rythme au jeu et vous maintiendront en haleine jusqu’au bout.

Dans les deux salles horreur citées précédemment, l’immersion reposait principalement sur la peur.  L’enseigne a su se renouveler pour changer de registre et miser sur le réalisme. En effet, l’enquête proposée se veut la plus proche possible du mode opératoire d’un enquêteur. Vous agirez tel quel et procéderez par étape pour avancer.

On salue la trouvaille de One Hour pour rendre immersif un appartement tout ce qu’il y a de plus banal à première vue. Cette particularité jamais vue ailleurs par notre équipe brouille les frontières entre jeu et réalité. Si l’on devait être tatillon, on trouverait qu’on ou deux effets spéciaux supplémentaires pourraient faire monter encore davantage la tension dans la seconde partie du jeu. En tous les cas, l’immersion est déjà plus que convaincante.

C’est le gros point fort de cette salle. Mission Yakuza a été bâtie comme une véritable enquête. Vous agirez tels des agents de police en herbe pour remonter la piste d’un chef mafieux japonais. Le déroulé des investigations suit un cheminement logique car méthodique.

Le scénario donne lui sentiment de progresser. Votre QG révèle peu à ses spécificités et secrets. Les environnements à explorer se révèlent contrastés. Ils vous feront passer de décors classiques d’intérieur à des lieux plus sombres et plus dépaysants.

Un mot enfin sur le matériel que vous aurez à disposition, plus que crédible tant par son aspect solide que son côté fonctionnel. Les techniques traditionnelles d’enquête côtoient des outils plus technologiques. Tous les objets présents ont leur raison d’être dans l’aventure. Question cohérence, c’est donc un sans-faute.

Comme dans ses précédentes salles, l’enseigne accorde encore une fois une grosse part au rôle play. Les interactions de Mission Yakuza sont d’une tout autre nature que celles présentes dans Lost Asylum ou l’Abattoir. Elles sont fréquentes mais peut être moins magistrales. Reste qu’elles se justifient et relancent l’histoire.

Quentin, notre maître du jeu, a su apporter sa fraîcheur et sa spontanéité grâce à son sens de l’improvisation. On reconnaît là le soin particulier accordé par One Hour à sélectionner des game-master de talent. Malgré la tournure très sérieuse des événements, ces moments d’interaction vous décrocheront certainement au moins un sourire.

Les codes, calcul ou cadenas à clé en nombre n’auraient pas leur place dans une enquête de police. Fouille, réflexion et manipulation sont bien présentes mais leur recours est à chaque fois parfaitement intégré dans ce scénario d’investigation.

Une certaine quantité de documents écrits est au menu mais elle se justifie aisément car le principe du jeu consiste avant tout à ce que vous agissiez tel un enquêteur. La lecture de preuves fait donc naturellement partie du métier.

Dans l’ensemble, les énigmes peuvent se résoudre en parallèle quasiment tout le temps, pensez donc à vous répartir les tâches sans tarder ! Au début du jeu, la phase de recherche exigera de votre équipe patience et rodage. Par la suite, le rythme de résolution des énigmes s’accélère, le dynamisme s’en trouve renforcé et permet une montée en pression bienvenue.

Particularité appréciable du jeu : plusieurs fins sont possibles. Elles dépendent de vos choix et de l’avancement de l’enquête. À l’issue de la session, un grade de policier vous sera attribué. Un clin d’œil au jeu vidéo original et très à propos !

Ressenti global

Bravo à One hour pour cette prise de risque. Mission Yakuza se démarque du block-buster qu’est L’Abattoir en proposant une immersion soignée et plus que cohérente dans la peau d’enquêteurs.

ONE HOUR (VOLTAIRE)

Localisation

23 rue Servan 75011 Paris

Contact

09 72 54 50 43
contact@one-hour.fr

Site web

Alexis
Rédacteur pour lemeilleurescapegame.fr

Laisser un commentaire