Lost asylum

lost-asylum-one-hour

"Lost asylum" est l'un des escape game de One hour à Paris avec "Very bad night".

/20
Immersion
5/5
Cohérence
5/5
Game-master
5/5
Enigmes
4,5/5

Le scénario : 1952, un hôpital psychiatrique vient de fermer ses portes suite à un fait divers sanglant : un patient interné depuis de nombreuses années vient d’assassiner plusieurs médecins dans des circonstances encore inexpliquées. Depuis, on ne l’a jamais revu. Le temps a passé, et les vieux murs gardent leurs secrets, les cris résonnent encore, suintent de la souffrance accumulée, et de folles rumeurs circulent … Ceux qui ont eu la curiosité de s’approcher rapportent des faits étranges. Que se passe-t-il dans ce bâtiment abandonné ?

Difficulté

2/3

Prix moyen

De 20 à 33 €/joueur

Nombre de joueurs

2 à 5

Pétrifiés par le speech d’accueil, nous rentrons sous contrainte dans l’asile. Les murs décrépis, suintants et humides peinent à nous rassurer. L’immersion dans Lost Asylum est totale, à la fois physique et mentale. Physique par sa plastique lugubre et menaçante. Mentale, car pour la première fois, nous avons eu peur de l’aventure, et surtout de nous même… 

La thématique de l’asile psychiatrique a largement été exploitée dans l’histoire des escape game. Nous étions donc quelque peu sceptiques quant à l’originalité de Lost Asylum. Cette salle a littéralement balayé tous nos préjugés sur la qualité de l’expérience. Le parcours est cohérent de son début horrifiant à sa fin libératrice (enfin si vous sortez…)

Tout simplement remarquable. Des apparitions surprises terrifiantes, dignes d’un film d’horreur de qualité, installent progressivement la peur. Les sursauts sont rares mais très forts en intensité. Lost Asylum ne se résume pas à une vulgaire maison hantée de fête foraine. Sa grande force : faire basculer les joueurs dans la persécution, la paranoïa. «Méfiez-vous des apparences», vous chuchotera peut-être le Game Master. L'avertissement a fait mouche. Pendant toute la partie, nous avons douté de nos capacités à sortir, mais avant tout, de la fiabilité de nos partenaires… Une expérience psychologique à laquelle nos joueurs qui se connaissent depuis l’enfance n’avaient jamais été confrontés.

Les casse-tête s’intègrent à merveille dans le thème de la psychiatrie. La clé de cette réussite ? One Hour aurait construit son scénario avec l’aide de psychologues passionnés. Test de personnalité de Rorschach, chambre capitonnée, camisoles et outils de torture : tout peut être utile à la progression des joueurs. Malgré la méfiance, vous n’aurez pas d’autres choix que de coopérer pour venir à bout des énigmes proposées.

Ressenti global :

Au-delà de nos espérances, Lost Asylum va bien plus loin qu’un simple escape game. Il est en quelque sorte une expérience psychologique d’une heure, de laquelle on peut ressortir perturbé mais forcément admiratif de l'oeuvre des concepteurs de la salle.

One Hour

Localisation

24 rue Emile Lepeu – 75011 Paris

téléphone

09 72 54 50 43

Valentin
Webmaster et rédacteur pour lemeilleurescapegame.fr Villes de prédilection : Bordeaux, Grenoble, Pau

Laisser un commentaire